Battle Against Bill 21 Must Continue: World Sikh Organization of Canada

(French version follows below)

Ottawa (April 20, 2021):  While the World Sikh Organization of Canada is pleased that the Quebec Superior Court has struck key provisions of the province’s “secularism” law, known commonly as Bill 21, the battle to have the law struck in its entirety must continue.   

The WSO and Quebec educator Amrit Kaur were interveners in this case.  Amrit Kaur, a WSO Board member who is a practicing Sikh and wears a turban as a part of her beliefs, was forced to relocate to British Columbia in order to pursue her profession. 

The WSO and Amrit Kaur were represented by Léon Moubayed, Faiz Lalani and Sarah Gorguos from Davies Ward Phillips & Vineberg LLP.

While the Quebec Government has invoked the notwithstanding clause to insulate the law from Charter scrutiny, in a ruling issued today, Justice Marc-André Blanchard found that Quebec’s “Act respecting the laicity of the State” is in violation of Section 23 of the Charter of Rights and Freedoms as it protects minority language education rights and cannot apply to the Quebec English education system.  Section 23 rights are not subject to the notwithstanding clause.

The ruling also applies to members of the Quebec National Assembly who cannot be forced to uncover their faces to exercise their functions. 

Amrit Kaur said, “I am very pleased that today’s decision allows teachers like myself to work in the Quebec English education system. However, this victory is bittersweet since teachers in French schools, police officers and lawyers still cannot work with their articles of faith.  Bill 21 continues to pose an unprecedented challenge to minorities in Quebec.”

WSO President Tejinder Singh Sidhu said today, “while we are pleased that the Quebec Superior Court has struck key provisions of Bill 21, we are disappointed that the law was not struck down and declared inoperative in its entirety.  It is almost inevitable that this decision will be appealed and we continue to review the decision with our legal team as we decide on next steps to challenge this unjust law.”

The World Sikh Organization of Canada (WSO) is a non-profit organization with a mandate to promote and protect the interests of Canadian Sikhs, as well as to promote and advocate for the protection of human rights for all individuals.

 

 

Ottawa (20 avril 2021). Bien que l’Organisation mondiale des sikhs du Canada (« WSO ») se réjouisse que la Cour supérieure du Québec invalide des dispositions clés de la Loi sur la laïcité de l'État du Québec, aussi connue sous l’appellation de la « Loi 21 », la lutte pour invalider l’ensemble des dispositions contestées de cette loi doit se poursuivre.   

La WSO et l’enseignante du Québec, Amrit Kaur, ont agi comme intervenantes dans cette cause. Amrit Kaur, qui siège au conseil d’administration de la WSO et qui porte un turban en tant que sikhe pratiquante, a été contrainte à déménager en Colombie-Britannique afin de continuer à exercer sa profession.

La WSO et Amrit Kaur étaient représentées par Léon Moubayed, Faiz Lalani et Sarah Gorguos du cabinet Davies Ward Phillips & Vineberg S.E.N.C.R.L., s.r.l.

Si le gouvernement du Québec a invoqué la « clause dérogatoire » pour mettre la loi à l’abri des dispositions de la Charte canadienne des droits et libertés (la « Charte »), le juge Marc-André Blanchard a statué aujourd’hui que la Loi 21 viole l’article 23 de la Charte qui protège le droit à l’instruction dans la langue de la minorité, et qu’elle ne peut s’appliquer au réseau scolaire anglophone du Québec. Les droits prévus à l’article 23 de la Charte ne sont pas assujettis à la clause dérogatoire. 

Le jugement s’applique également aux membres de l’Assemblée nationale du Québec, qui ne peuvent être contraints d’exercer leurs fonctions à visage découvert.

« Je suis très heureuse que la décision rendue aujourd’hui permette à des enseignantes comme moi de travailler dans le réseau scolaire anglophone du Québec, » dit Amrit Kaur. « Il s’agit toutefois d’une victoire douce-amère puisque les enseignants des écoles francophones, les policiers et les avocats ne peuvent toujours pas porter d’accessoires symbolisant leurs convictions religieuses au travail. La Loi 21 continue d’imposer des difficultés sans précédent aux minorités du Québec. »

Le président de la WSO, Tejinder Singh Sidhu, a déclaré aujourd’hui que « bien que nous soyons satisfaits du jugement de la Cour supérieure du Québec à l’égard de dispositions clés de la Loi 21, nous sommes déçus que la loi ne soit pas invalidée et déclarée entièrement inopérante. Cette décision sera presque inévitablement portée en appel, et nous poursuivons notre examen du jugement en compagnie de notre équipe d’avocats avant de décider des prochaines étapes pour contester cette loi injuste. »  

L’Organisation mondiale des sikhs du Canada est un organisme à but non lucratif voué à la promotion et à la protection des intérêts des sikhs canadiens ainsi qu’à la promotion et à la défense des droits fondamentaux de tous les individus.

Showing 1 reaction

Please check your e-mail for a link to activate your account.
  • Balpreet Singh
    published this page in Press Releases 2021-04-20 11:19:36 -0400