L'Organisation mondiale des Sikhs du Canada se joint à la contestation de la Loi sur la laïcité de l’État

(English version follows below)

Montréal (le 15 août 2019) : L’Organisation mondiale des Sikhs du Canada et sa vice-présidente pour le Québec, Mme Amrit Kaur, ont annoncé aujourd’hui qu’ils se joignent à la contestation judiciaire de la Loi sur la laïcité de l’État. En déposant leur acte d’intervention, l’Organisation mondiale des Sikhs du Canada et Mme Kaur demandent à intervenir à titre de parties à l’instance qui avait été introduite par l’Association canadienne des libertés civiles, le Conseil national des musulmans canadiens et Mme Ichrak Nourel Hak.

Cette loi qui interdit le port de symboles religieux par certains employés de l’État affecte principalement les membres des communautés sikhes, musulmanes et juives et les empêche d’accéder à divers postes législatifs, exécutifs, judiciaires ainsi que d’autres dans le secteur public au Québec, incluant l’enseignement et la représentation de l’État en tant qu’avocats ou notaires.

Selon Mukhbir Singh, président de l'Organisation mondiale des Sikhs du Canada :« La Loi sur la laïcité de l’État est profondément discriminatoire et a un impact sérieux sur la communauté sikhe ainsi que sur toutes les personnes qui portent des signes religieux. L’Organisation mondiale des Sikhs du Canada se joindra à la contestation judiciaire de cette loi afin de préserver le caractère impératif du droit à la liberté de religion, tant au Québec qu'au Canada ».

L’Organisation mondiale des Sikhs du Canada et Mme Kaur sont représentés par Léon Moubayed, Faiz Lalani et Sarah Gorguos du cabinet Davies Ward Phillips & Vineberg S.E.N.C.R.L., s.r.l.

L'Organisation mondiale des Sikhs du Canada est un organisme à but non lucratif pour la défense des droits de la personne qui se consacre à la promotion des intérêts de la diaspora sikhe, à la protection des droits fondamentaux de tous les individus ainsi qu’à l’élimination de la discrimination fondée sur la race, la religion, le sexe, l’orientation sexuelle, l’origine ethnique et la situation sociale et économique.

 

The World Sikh Organization of Canada Joins Challenge to Québec’s An Act respecting the laicity of the State

Montreal (August 15, 2019): The World Sikh Organization of Canada and its Vice-President for Québec, Ms. Amrit Kaur, announced today that they will be joining the legal challenge to Québec’s An Act respecting the laicity of the State. By filing a declaration of intervention, the World Sikh Organization of Canada and Ms. Kaur seek to intervene as parties to the proceeding commenced by the Canadian Civil Liberties Association, National Council of Canadian Muslims and Ms. Ichrak Nourel Hak.

This law, which prohibits the wearing of religious symbols by certain public sector employees, primarily affects members of the Sikh, Muslim and Jewish communities by preventing them from accessing various legislative, executive, judicial and other public sector positions in Québec – including teaching and representing the State as lawyers or notaries.

According to Mukhbir Singh, President of the World Sikh Organization of Canada, “Québec’s An Act respecting the laicity of the State is deeply discriminatory and has an enormous impact on the Sikh community as well as others who wear religious symbols.  The World Sikh Organization of Canada will be joining the legal challenge to this law in order to uphold freedom of religion as an imperative right, both in Québec and across Canada.”

The World Sikh Organization of Canada and Ms. Kaur are represented by Léon Moubayed, Faiz Lalani and Sarah Gorguos from Davies Ward Phillips & Vineberg LLP.

The World Sikh Organization of Canada is a non-profit human rights organization dedicated to the promotion of the interests of the Sikh diaspora, the protection of the fundamental rights of all individuals, and the elimination of discrimination on the basis of race, religion, gender, sexual orientation, ethnic origin, and social and economic status.


Donate Volunteer Report Legal Issue

connect